Types de Leadership : Les 5 classes de leader les plus communes

Il existe différents types de leadership dans le milieu du travail, chacun d’eux ayant ses avantages et ses inconvénients. La culture de l’entreprise, les buts qui sont poursuivis et la personnalité des employés, entre autres facteurs, déterminent quel style de leadership convient le mieux à la compagnie. Dans certaines organisations, différents types de leadership coexistent même en fonction des tâches ou des objectifs à atteindre.

leadership

Ainsi donc, comme tout dépend du contexte dans lequel nous sommes, si nous désirons profiter au maximum de la possibilité d’avoir un bon (ou une bonne) leader, il nous faudra avant toute chose connaître les différents types de leadership qui existent, car aucun n’est clairement supérieur aux autres.

Quels sont les principaux types de leadership ?

Il est important de comprendre que le style ou le type de leadership qu’exercent les superviseurs ou les cadres de l’entreprise aura toujours des conséquences sur les travailleurs, même si nous ne nous en rendons pas compte ou que nous confondons  ces effets avec la personnalité intrinsèque de chaque personne. En être conscient est très important car les leaders sont des agents qui, en raison de leur pouvoir de décision, sont dans une position privilégiée pour influencer les autres, en bien ou en mal.

Le fait que nous soyons depuis de nombreuses années dans la même organisation et que nous ayons toujours vu les mêmes personnes se comporter de la même façon ne signifie pas que ce type de conduite ne puisse pas être modifié : en fonction du type de leadership, certaines dynamiques de travail et de relations très différentes peuvent surgir et une grande partie de l’organisation participera à ce changement de mentalité.

« Bons » et « mauvais » leaderships

Un leadership positif peut améliorer le rendement des employés et leur bien-être et augmenter les bénéfices de l’entreprise. Au contraire, un leadership négatif ou nuisible peut créer du stress et même du burnout chez les subordonnés, diminuer leur confiance en eux et provoquer des pertes dans l’entreprise.

Beaucoup de chercheurs se sont penchés sur ce phénomène et il existe de nombreuses théories : voici donc les types de leadership les plus communs.

1. Le leadership Laisser-faire

Le type de leadership laisser-faire, aussi connu sous le nom de leadership délégatif,  est une tactique de non-intervention et de manque de feedback (ou retours) régulier. Le leader de type laisser-faire consiste à n’intervenir que quand c’est nécessaire  et avec le moins de contrôle possible. C’est un type de direction non-autoritaire basé sur l’idée que les employés ayant beaucoup d’expérience, d’entrainement et de motivation ont moins besoin d’être supervisés pour être productifs. Comme ces travailleurs sont des experts et qu’ils possèdent les compétences nécessaires pour produire de façon indépendante, ils sont capables de faire leur travail avec très peu de vigilance. 

Avantages

Pour certains employés, l’autonomie est libératrice; elle améliore leur créativité et leur permet de ressentir une plus grande satisfaction pour le travail fait. Ce type de leadership peut être utilisé dans des situations où les subordonnés sont passionnés et jouissent d’une grande motivation intrinsèque.

Désavantages

Quoi qu’il en soit, tous les employés ne possèdent pas ces qualités. Ce style de leadership ne convient pas aux employés qui ne correspondent pas à la description susmentionnée. Beaucoup de personnes ne sont pas capables de définir elles-mêmes des dates de remises de travail, de gérer seules leur travail et de résoudre les problèmes qui pourraient surgir. Dans ce cas, les projets ou les dates de remise pourraient ne pas correspondre aux nécessités de l’entreprise, si les membres du groupe ne sont pas correctement dirigés ou ne reçoivent pas le feedback (retours) approprié.

Beaucoup d’études semblent démontrer qu’un leadership de type laisser-faire peut déboucher sur un manque de contrôle, une augmentation des frais de l’entreprise et un manque de productivité.

2. Le leadership autocratique

Le leadership autocratique permet aux supérieurs de prendre des décisions et de fixer les directives sans la participation du groupe. Le leader possède tout le pouvoir et personne ne critique ses décisions. C’est un exercice de leadership unidirectionnel : la seule chose que les subordonnés ont à faire, c’est d’obéir aux directives du directeur.

Avantages

Ce leadership peut être efficace dans des environnements de travail où les décisions doivent être prises rapidement. Il semble aussi être très efficace avec les employés dont les activités doivent être étroitement surveillées car, en éliminant la tendance des travailleurs à se détendre, ce type de leadership peut augmenter la productivité et la rapidité au niveau de l’exécution des tâches.

Désavantages

Les désavantages du leadership autocratique sont évidents. Celui-ci ne tient pas compte de l’opinion des travailleurs et les employés ne sont vus que comme des individus devant obéir à des ordres. Certains employés peuvent se sentir sous-estimés et font souvent montre de peu d’engagement affectif envers l’entreprise, ce qui peut les faire abandonner la compagnie ou diminuer leur rendement. C’est un type de leadership qui, peu à peu, a été banni des meilleures entreprises.

3. Le leadership démocratique

Habituellement appelé leadership participatif, ce type de leadership crée généralement de l’enthousiasme chez les travailleurs, en priorisant la participation de tout le groupe. Le leader promeut le dialogue chez ses subordonnés afin de tenir compte des opinions du groupe mais c’est le supérieur qui prend la décision finale.

Avantages

Ce type de leader se gagne l’approbation de l’équipe parce que les employés contribuent au processus de décision. Pour autant, ceux-ci se sentent faire partie de l’entreprise et des changements qui pourraient se produire dans l’organisation, ce qui améliore leur engagement envers l’entreprise, leur productivité et leur capacité d’innovation.

Désavantages

Malgré le fait que la majorité s’accorde à dire que ce type de leadership possède beaucoup d’avantages, certains chercheurs pensent qu’il a aussi des désavantages. Par exemple, il est habituel que les désaccords entre deux ou plusieurs parties du groupe ne puissent pas être solutionnés et le chemin est plus long lorsqu’il s’agit d’atteindre un objectif, en comparaison avec d’autres types de leadership. De plus, ce type de leadership requiert, de la part du leader, une grande capacité de collaboration et de maintient de la motivation de ceux qui le suivent, ainsi qu’une totale confiance en soi. Si ce n’est pas le cas, l’équilibre d’un groupe d’individu pourra facilement être rompu.

4. Le leadership transactionnel

Le leadership transactionnel se base sur des transactions, c’est-à-dire sur un processus d’échange entre les leaders et leurs subordonnés.  Ceux-ci reçoivent des primes pour leur engagement professionnel et le leader est assuré qu’ils accompliront leur travail.

Avantages

C’est un type de leadership orienté vers les objectifs, c’est pourquoi les subordonnés sont motivés par les primes données en fonction des résultats obtenus. Le leader transactionnel crée des structures claires, qui annoncent clairement ce qu’il attend de ses subordonnés et les récompenses  qu’ils vont obtenir.

Désavantages

Le profil type du subordonné prêt à suivre un leader transactionnel est : un individu rationnel, motivé par l’argent et par d’autres avantages et récompenses, et dont le comportement est assez prévisible. Les leaders transactionnel se centrent sur le présent et sont très doués pour faire fonctionner l’entreprise sans problèmes et efficacement. Cependant, bien que le leadership transactionnel implique le respect de certaines règles et fonctionne très bien durant les périodes de stabilité, dans le monde changeant où nous nous trouvons aujourd’hui et où le succès des entreprises dépend souvent de changements continuels, il existe des types de leadership plus effectifs.

5. Le leadership transformationnel

Les leaders transformationnels utilisent des niveaux communication très élevés pour atteindre leurs objectifs et arrivent à transmettre leur vision de changement aux employés.

Avantages

De cette façon, ils motivent les travailleurs et augmentent la productivité et l’efficacité du groupe. Ils ont une vision et une personnalité fortes qui leur permettent de faire changer l’organisation et sont capables de modifier les attentes, les perceptions et les motivations de l’équipe. Quand ces leaders et leurs subordonnés travaillent ensemble, ils atteignent un niveau supérieur de morale et de motivation. La clef est l’impact du leader sur les travailleurs, car ces leaders se gagnent la confiance, le respect et l’admiration de leurs subordonnés.

Désavantages ?

Le leadership transformationnel, au lieu d’analyser et de contrôler des transactions spécifiques en utilisant des règles, des instructions et des primes, se concentre sur des qualités intangibles comme la vision, les valeurs partagées et les idées, dans le but de créer des relations, de donner une signification plus importante aux activités indépendantes et d’offrir une vision partagée qui lui permet de fonctionner conjointement à ses subordonnés dans le processus de changement.

Les plus populaires dans cette catégorie

publicite

Signification des couleurs dans la publicité

Il y a de plus en plus d'études sur l'influence…